La femme Cougar dans la Société

Réellement, qu’est-ce qu’une cougar ?

Les cougars sont généralement définies comme des femmes de 40 ans (ou plus) qui sortent avec des hommes beaucoup plus jeunes, généralement avec un écart d’âge de 10 ans ou plus. La culture populaire dépeint la cougar comme une prédatrice et une femme pathétiquement désespérée, mais les femmes ont récemment commencé à lutter contre ce stéréotype : les vraies cougars… sont des femmes célibataires de plus de 40 ans, sûres d’elles et ayant réussi, qui, lassées des hommes de leur âge peu romantiques et étroits d’esprit, sortent avec des hommes plus jeunes, plus actifs et plus aventureux.

Source Wikipedia http://www.wikihow.com/Know-if-a-Woman-is-a-Cougar

Arrêtez avec les références aux cougars !

Si, comme moi, vous vous êtes fait qualifier de UNE cougar sur un site de rencontres parce que vous avez plus de 40 ans, vous vous demandez peut-être à quoi rime ce stéréotype.

Les stéréotypes sur les cougars sont plus nuancés qu’il n’y paraît. Il s’agit d’attitudes influencées par des médias montrant des femmes âgées sexy comme des “professeurs”, de croyances selon lesquelles les femmes plus jeunes sont trop “exigeantes” ou les femmes plus âgées sont “faciles”. Il s’agit d’attentes ou de désirs différents en matière de sexe et d'”engagement” à différentes étapes de la vie.

C’est aussi une question de confiance, d’expérience de la vie et de tolérance – certains pourraient appeler cela la maturité.

Dans un article de Cosmopolitan sur les raisons pour lesquelles les jeunes hommes choisissent les cougars, un homme a déclaré qu’il aimait “la maturité dont elles font preuve dans les situations graves, mais aussi leur caractère enjoué et jeune”.

Un autre a déclaré : “Les femmes plus âgées ont leur vie et leur expérience à partager. Et avec 15 ans d’expérience en plus, elles sont plus intéressantes à aborder.” Un autre parle du fait qu’il y a “moins de problèmes avec les femmes plus âgées et qu’elles sont beaucoup moins susceptibles d’être dépendantes de vous – une femme forte et indépendante est sexy.” (Cosmopolitan ‘Qu’est-ce que ça fait d’être un mec qui ne sort qu’avec des femmes beaucoup plus âgées’ ? mai 2016)

Comme beaucoup de femmes, pendant un temps, j’ai eu l’impression que mon âge me mettait sur la touche. J’ai traversé une phase où j’ai décidé de jouer sur mes forces et d’adopter avec humour l’habit de ‘cougar’ pour moi-même. J’ai pris le mot “cougar” comme une rébellion contre la notion patriarcale et dépassée selon laquelle les femmes (contrairement aux hommes) ont une date limite d’utilisation définie par leurs capacités de reproduction, leur apparence, leur valeur aux yeux des hommes et leur facilité à coucher ou leur attrait sur les médias sociaux et grand public.

Ici, sur ce blog, j’ai déclaré que pour être une cougar, vous pouviez être une femme fougueuse, franche et sexuellement puissante de tout âge – attirée par n’importe qui de tout âge !

Le stéréotype de la cougar n’a jamais été facile à accepter pour moi. Je me sens un peu bête d’admettre que lorsque j’ai lancé mon tout premier profil sur une application de rencontres, je ne savais même pas ce qu’était une “cougar” ! J’étais naïve et innocente dans ce nouveau monde un peu déjanté.

L’une d’entre elles était que je ne serais pas le professeur d’un jeune homme, un jouet sexuel expérimental ou un bouche-trou. S’ils étaient assez fous pour me vouloir, ils devaient me prendre à mes conditions – et cela incluait (idéalement) un lien intellectuel fort, ainsi qu’une certaine ouverture ou un manque de prétention. L’honnêteté émotionnelle est nécessaire pour que je puisse me trouver, et l’apprécier. Au cours de mon parcours amoureux, j’ai compris que nous n’avions pas besoin d’être “amoureux”, mais que nous devions être transparents et honnêtes.

J’ai vite découvert à quel point il est difficile de trouver ces qualités.

Les chasseurs de cougars abondent dans le monde des rencontres en ligne.

Ils ont généralement entre 20 et 30 ans, mais il arrive parfois qu’ils sortent tout juste du lycée. Ces types étaient hors d’atteintes pour moi. La plupart des femmes de plus de 40 ans ont des règles concernant les jeunes garçons qu’elles acceptent. J’étais réticente à l’idée de rencontrer quelqu’un de plus jeune que la demi vingtaine, mais j’ai eu une relation à long terme avec un millénaire qui avait 24 ans quand nous nous sommes rencontrés…

Au cours de ma première année de rencontres en ligne, j’ai développé une liaison par texto très fournie avec un jeune homme, pour ensuite reculer lorsqu’il m’a avoué qu’il avait en fait 17 ans et non 18 comme il l’avait indiqué sur son profil. Aïe ! Il n’arrivait pas à comprendre comment cette année de différence pouvait avoir une telle importance pour moi, et pourtant, son comportement lorsque je l’ai rejeté a démontré son immaturité. (Note : Bien que l’âge du consentement soit de 17 ans dans de nombreux endroits, si l’écart d’âge est supérieur à 25 ans, cela ne me convient pas. Il y a aussi le petit problème de “sortir” avec quelqu’un qui est encore au lycée si vous êtes une femme mûre avec une vie sociale importante).

J’ai également passé quelques mois sur une application de tchat international, où je discutais avec de jeunes hommes du monde entier (à condition qu’ils parlent anglais ou français). Malgré mes doutes initiaux quant à leur âge, la plupart d’entre eux ont immédiatement prouvé qu’ils étaient capables de flirter avec une femme qui avait souvent plus du double de leur âge.

Chacun à leur manière, ils savaient parler.

Pendant un certain temps, j’ai expérimenté le concept de la nouvelle érotique. C’était d’autant plus excitant que j’avais des participants actifs suspendus à chacun de mes mots. Parfois, nous nous relayions pour raconter la suite. Mes histoires excitantes atteignaient leur but – pousser le lecteur à une grosse dose d’excitation sexuelle – et cela m’excitait aussi. J’avais trouvé mon créneau et c’était incroyablement libérateur de parler de choses coquines, et d’en être l’initiatrice.

J’ai brièvement succombé aux charmes de Damien, un étudiant en première année de commerce à l’université. Nous nous sommes appréciés, nous avons beaucoup ri et lorsque j’ai finalement accepté de le rencontrer, j’ai été surprise de voir son appareil dentaire, qui le faisait paraître encore plus jeune. J’ai tout de même passé du temps à l’embrasser, et une remarque qu’il a faite en me tripotant les fesses me fait encore rire. “Oh mon Dieu !” a-t-il annoncé. “Tu as un cul ÉNORME ! Je l’adore !”

> Lire aussi : comment fonctionne la libido d’une femme mûre

Rencontre une “jeune” cougar en cliquant ici

Ce dont Damien m’a parlé m’a paru être le dilemme de la jeunesse.

Il voulait faire l’amour jour et nuit dès qu’il en avait l’occasion, alors que les filles de son âge n’étaient pas aussi enthousiastes, ou voulaient s’engager, ou étaient trop ennuyeuses, ou “restaient là sans rien faire”.

J’ai assuré à Damien qu’il y avait de nombreuses raisons pour lesquelles il pouvait ne pas être en phase avec ses camarades féminines.

J’ai également insisté sur le fait que je n’étais pas volontaire pour être son mentor sexuel uniquement pour le privilège douteux de coucher avec un adolescent, même s’il était désireux d’apprendre “comment être un bon amant”. J’ai toujours eu des critères, même si parfois je n’ai pas écouté mon intuition concernant les mauvaises rencontres.

En ligne, il y a de nombreuses façons d’aborder ce thème de la cougar et de l’enseignante d’éducation sexuelle.

J’ai souvent discuté avec des hommes plus jeunes pendant un court laps de temps pour voir s’il y avait une profondeur de caractère ou une sorte de point commun qui pourrait retenir mon attention.

Un très jeune homme à la limite de l’attirance sur OK Cupid m’a assuré que même si coucher avec une ” femme mûre ” était un de ses désirs, il avait en fait ” des tas d’expériences “. Quoi qu’il en soit, a-t-il dit, je devrais être reconnaissante qu’un jeune mâle me prête attention. Super !

Les raisons pour lesquelles les hommes de moins de 35 ans sont attirés par des femmes qui ont une décennie ou plus d’ancienneté sont nombreuses et variées. Outre les thèmes communs que j’ai mentionnés précédemment, les femmes plus âgées savent ce qu’elles veulent, sont confiantes et sûres de leur identité, ne demandent pas beaucoup d’entretien (SIC) et peuvent être de bons professeurs au lit.

Dans la tête du “jeune homme”, les femmes plus âgées et le sexe semblent aller de pair. Cette notion m’a rendu plus que nerveuse et en colère. Je n’ai jamais voulu être comparé à un stéréotype ou à un mythe urbain.

Parfois, je réfutais ces hypothèses avec la foule de jeunes hommes qui regardaient mon profil en ligne, mais la plupart du temps, j’étais d’accord avec eux. Je sais que j’ai plus confiance en moi aujourd’hui qu’à l’âge de vingt ans, et je suis certainement plus instruite et plus ouverte sur le monde.

Mais j’étais toujours un être humain à la recherche d’une relation, de ce petit quelque chose d’insaisissable avec une personne qui m’apprécie pour ce que je suis, et non pour mon âge ou mon “numéro”.

Méfiez-vous des jeunes hommes qui disent “l’âge n’est qu’un chiffre” – vous pouvez être sûr qu’ils ont moins de 35 ans et qu’ils n’ont aucune idée de ce dont ils parlent.

Jeanne, une cougar témoigne …

Source de l’article : midlifedatingadventures.com
Traduit, arrangé, complété et bidouillé par ecougar.fr

Matures et découvertes ? Clique ici pour les rencontrer

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.