La femme Cougar dans la Société

Ma mère est une cougar – et sort avec des hommes de mon âge (j’ai 26 ans)

Ma mère est une cougar

En tant que jeune femme de 26 ans à l’esprit libre et ouvert, je suis favorable à un large éventail de styles de vie. Mais je n’ai pas envie de partager le même lieu de rencontre que ma mère – une bombasse blonde de 50 ans, en pleine forme et qui aime s’amuser. Après tout, le terme « cougar » n’est drôle que si votre mère n’en est pas une.

Et devinez quoi ? Ma mère est une cougar.

Fille sexy de la banlieue de Paris, ma mère était destinée à rejoindre les rangs des « bourreaux des cœurs d’un certain âge » bien avant que son mariage avec mon père – un père génial mais un mari pourri – ne parte en couille il y a quelques années. Objet de l’affection de nombreux jeunes garçons, elle faisait baver les maîtres-nageurs de notre piscine et mes amis joueurs de foot la considéraient comme une « MILF ». Quand je suis arrivée à l’université, je n’étais pas effrayée par les garçons qui se pressaient autour d’elle pendant le week-end des parents. Ils nous faisaient danser, maman et moi, sur la piste de danse, jusqu’à ce que je lui dise qu’il était temps de rentrer.

« Oh allez », disait-elle. « Laisse ta mère s’amuser un peu. »

Si seulement « l’amusement » s’était arrêté là. Peu après la séparation de mes parents, elle a fait de Demi Moore sa sainte patronne des rendez-vous post-divorce. « C’est bien pour elles », disait-elle, en montrant dans les magazines des actrices d’âge moyen se pavanant avec leurs magnifiques jeunes maris.

« N’y pense même pas », je lui disais.

« Quoi ? » demandait-elle innocemment, en réprimant un sourire. Mais elle avait déjà attrapé le virus.

Sa première victime a été le mignon golfeur professionnel de 35 ans de son country club.

« C’est une proie idéale ! », insistait-elle en faisant allusion à ma règle de ne pas sortir avec quelqu’un d’un âge plus proche du sien. J’étais plus déstabilisée que rassurée : À l’époque, j’étais célibataire, récemment diplômée de l’université, et je savais très bien à quel point les mecs les plus sympa peuvent devenir de parfaits abrutis. J’avais peur que ce jeune « tombeur » ne déchire le coeur de ma mère. Mais mes inquiétudes n’étaient pas toutes aussi bienveillantes. La nouvelle aventure de maman ne serait-elle pas juste gênante pour moi ? J’ai eu ma réponse le soir où mes trois jeunes soeurs et moi nous sommes arrêtées à la fête où maman et son jeune compagnon flirtaient dans un coin.

« Ce sont… vos… filles ? » demanda le jeune étalon, tandis que maman forçait un sourire mortifié.

Je comprenais qu’elle veuille nous chasser – j’avais compris qu’aucune femme célibataire d’une certain âge ne voulait draguer un petit jeune devant sa propre fille. Pourtant, lorsqu’elle a commencé à sortir avec le golfeur, j’ai eu du mal à la soutenir dans ce genre de relation.

> Lire aussi : comment sextoter avec une femme mature

Des mamans cougars à honorer

Une autre nuit, un peu plus tard, j’ai rencontré ce bel étalon qui a le toupet de se taper ma mère dans un bar de notre quartier. Alors qu’il passait son bras autour de ma taille, je me suis demandée s’il allait me draguer. J’espérais à moitié qu’il le ferait, pour que je puisse courir chez moi et le dénoncer à ma daronne.

« C’est ton nouvel homme ? » a demandé ma copine Sarah, en regardant ce type séduisant avec son bras autour de moi.

« Non », ai-je répondu en me dégageant de son emprise. « C’est le petit ami de ma mère. »

Si je pensais que cette rencontre était mal venue, alors je ne savais pas ce qui m’attendait.

Quelques années plus tard, ma mère est tombée amoureuse de son coach personnel de 29 ans, Franck.

« Tu te moques de moi », ai-je dit lorsque ma sœur m’a appelée pour m’annoncer la nouvelle. Ce n’est pas que je ne comprenais pas l’attrait d’un homme de son âge. En tant que jeune femme de 24 ans vivant à Paris, j’en fréquentais un moi-même. Et en fait, j’aimais bien Franck en tant que personne : pendant nos quelques brèves échanges – avant que je sache que sa relation avec ma mère ne se limitait pas à la salle de sport – il semblait gentil, poli, même attentionné. Mais ne pouvait-elle pas trouver un homme gentil et attentionné de son âge ?

Lorsque j’ai rendu visite à ma daronne au cours des mois suivants, j’ai vu ce qui, je dois l’admettre, semblait être une une belle histoire d’amour. Ma mère et Franck préparaient le dîner ensemble, partageaient un verre de vin devant la cheminée, faisaient des randonnées et riaient souvent. Pourtant, je faisais une fixation sur l’âge et l’apparence de Franck – musclé et tatoué. Sans parler du fait que ma mère avait pris l’habitude de se promener dans notre quartier à l’arrière de la moto de Franck.

Le test ultime de mon dévouement de fille est arrivé lorsque maman nous a informés que Franck se joindrait à nous pour la soirée de Noël.

« Désolée d’avoir oublié de vous le dire », a gazouillé ma mère. « Tu promets d’être gentille avec lui ? »

Mes sœurs ont roulé des yeux tandis que sentait la colère monter en moi. Pourtant, à ma grande surprise, tout le monde s’est bien comporté une fois Franck arrivé. Maman semblait plus à l’aise que je ne l’avais vue depuis des années. Ma grand-mère, la grande et blonde flirteuse de notre famille, s’est même approchée de Franck et est devenue rapidement amie avec lui. « Qu’est-ce que ça veut dire, celui-là ? » roucoule-t-elle en montrant le tatouage tribal qui entoure son biceps gauche.

Bientôt, toute la famille recomposée s’installe à la table de la salle à manger, et maman propose un toast.

« A ma famille », a-t-elle dit.

J’ai vu un grad sourire sur son visage. Elle était rayonnante, calme et heureuse. Malgré moi, j’ai levé un verre et trinqué à son bonheur, aussi jeune soit-il. Je sais qu’elle aurait fait la même chose pour moi.

Source de l’article : yourtango.com
Traduit, arrangé, complété et bidouillé par ecougar.fr
Crédit photo : himself

Prêt pour l’aventure cougar ? Clique ici pour les rencontrer

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.