Mode et Lifestyle

Prêt pour une aventure avec une femme transexuelle ?

rencontre une transexuelle

C’est samedi soir, vous êtes avec vos copains dans un club branché. Vous apercevez une femme très attirante de l’autre côté du bar. Elle vous regarde et vous sourit. Votre cœur bat la chamade lorsque vous vous approchez d’elle. Elle rit de vos blagues et effleure votre cuisse. Vous vous sentez extrêmement excité. Clique ici pour rencontre facilement une femme trans

Rencontre et femme transexuelle

Vous vous demandez si vous ne rêvez pas. Vous lui demandez si elle aimerait aller dans un endroit plus tranquille. Elle acquiesce, vous prend la main et vous propose d’aller chez vous. Vous arrivez devant chez vous, sur le seuil de la porte et commencez à l’embrasser passionnément. Vous remarquez que ses seins dépassent allègrement de son chemiser. Elle place votre main sur ses fesses et tu commences à déboutonner son haut.

Elle commence à dézipper votre jean et sent votre queue super dure. Vous n’avez pas encore eu le temps d’allumer les lumières que vous la conduisez dans la chambre ou sur le canapé du salon. Vous commencez à déboutonner son jean moulant, quand soudain vous sentez une bosse qui n’est définitivement pas censée être là. C’EST UN PÉNIS !

Continueriez-vous à avoir des relations sexuelles en sachant que vous êtes avec une personne trans à la fois femme et homme avec une pine sérieusement grosse ? J’ai posé cette question à un de mes amis qui a une affinité pour les relations sexuelles avec des « transexuelle ». Il se considère comme hétérosexuel. Il pense que la plupart des hommes auraient des relations sexuelles si on les mettait dans la situation décrite ci-dessus.

Voici un éventail de ce que peuvent répondre les hommes à cette question :

« Non. Non. Non, je ne continuerais pas ! Je serais extrêmement dégoûté. Puis je serais extrêmement en colère ! Écoutez… c’est de la tromperie et, à mon avis, il faut être franc dès e départ, surtout pour un plan cul ! Je n’ai pas de problème avec les hommes transgenres. Si c’est ce qu’ils ressentent, mais un partenaire sexuel potentiel devrait savoir dans quoi il s’engage. »

« Certainement pas. Si je voulais être avec un homme, je resterais à la maison à me branler. hahaha. »

« Les gens peuvent faire ce qu’ils veulent de leur corps, mais, ne pas dire prévenir leurs partenaires du monde qu’ils vont découvrir est une erreur. Ils ont la responsabilité de dire la vérité sur leur sexualité, point final. »

« La tromperie semble être un GROS non non. C’est une chose de regarder une émission de télévision sur eux/les célébrités ou d’obtenir des conseils de maquillage de l’un d’entre eux. C’est totalement différent quand il s’agit uniquement de ce que vous voulez de votre partenaire/amant. »

« Cela dépend de l’homme, s’il est à l’aise avec le transgenre, c’est ok, s’il veut une femme, il serait gentil et ferait savoir à la femme transexuelle qu’il veut une femme. Certains hommes vont dans les deux sens, certains hommes veulent toutes les femmes. D’abord, la femme transgenre devrait le faire savoir à l’homme avant que ça n’aille plus loin. »

« Aucun problème, je continue en commençant à le branler. Je ne sais pas si je ferais une fellation la première fois, mais je me vois bien le sodomiser tout en le masturbant «

« Aucun vrai homme ne veut perdre son temps à parler à un homme dans une robe avec des seins en silicone. Seul un homme gay serait intéressé par une transsexuelle. Vous mentez sur votre sexe pour tromper les hommes dans le sexe gay alors, vous méritez une punition non ?. »

« Mon opinion honnête ; je préfère la femme naturelle (vraie). Je connais des gars qui aiment les transgenres, mais ce n’est tout simplement pas mon truc. »

« je n’ai aucun problème avec ce genre de situation. Je suis hétérosexuels mais j’aime aussi me faire sodomiser ou simplement masser la prostate. Alors le faire avec une femme à bite, c’est le combo parfait !! « 

Après avoir lu ces commentaires, il semble que le principal problème soit la tromperie. Le sentiment d’avoir été « dupé » peut produire de la colère, qui peut conduire à la violence. Certains hommes n’ont pas de problème à avoir des relations sexuelles avec des hommes ou des femmes, à condition qu’ils sachent à quoi s’en tenir dès le départ. Il y a aussi des hommes qui ont honte et qui ont peur d’admettre qu’ils sont prêts à le faire. Selon le rapport Kinsey de 1948 : 37 % des hommes ont eu au moins une expérience homosexuelle jusqu’à l’orgasme. J’ai trouvé que ce commentaire était l’un des plus honnêtes : « Est-ce qu’il/elle va s’occuper de ma queue ? Si c’est le cas. je pense que je vais juste le faire et ne plus jamais en parler. »

Et toi que ferais-tu avec une transexuelle ?


Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.